09 juin 2014

"Le pire n'est jamais sûr!" Poème en argot de Michel Poullain.

Le pire n'est jamais sûr !   Les briscards embreloqués, débarquant sur nos limons Y'a soixante-dix piges, ne pouvaient gamberger Qu'à quatre vingt dix berges, ils gaf'raient les condés Levant leurs abattis, vantant les nazillons.   Les gonzes de JeanMarine, se cognent le tapin Les merdias pro-FHaine, rambinent à l'avance Passent les dés, donnent du mou, ballanstiquent la chance Aident la faraude pour faire un bon chopin.   En Ukraine les croix gammées déclarent la guerre En Hongrie faut s'taire, ils... [Lire la suite]

29 mai 2013

Les actualités commentées par la mère Tatzie et Tonton Flingueur: Méthode en 10 étapes pour prendre le contrôle d'une nation.

Méthode en 10 étapes pour prendre le contrôle d'une nation! (d'après Wikikiki!) En direct du zinc du troquet de la mère Tatzie: Madame Tatzie: Y paraît à ski semble que tout c qui nous arrive était prévu! Qu'est ce que tu en penses-tu Tonton? Toi qui a suivi les actu depuis qu't'est tout môme puisque tu m'as rencardée sur tes premières relations avec la politique! Tu lisais les canards perforés attachés à une ficelle dans les renards!   Tonton Flingueur, (mobilisant sa matière grisâtre, cortex et cerveau archaïque... [Lire la suite]
08 mai 2013

Tirade des Fabius père et fils en Argot! D'après "Le Cid de Pierre Corneille " Acte I Scène V.

  D'après « Le Cid de Pierre Corneille » Acte I Scène V   Laurent Fabius                   Thomas, t'es pas branquezingue?   Thomas Fabius                   Si t'étais pas mon vioque                   J'm servirais d'mon flingue   Laurent Fabius ... [Lire la suite]
13 avril 2013

Le Président médite ! Mais dites-nous M. le Président!

Le Président médite ! Mais dites-nous M. le Président! -------------- La guigne! La scoumoune, Cahuzac m'a baisé ! Me voilà dans la mouise à cause d'cet empafé ! Naguère je paradais, fier comme un bar-tabac, Aujourd'hui c'est Verdun, une vraie Bérézina !   Moi qui au Bourget, je dégommais la finance, Certains de mes potos, ont cru qu'c'était Byzance, Ouvert des comptes ici, viré du pognon là, M'font passer pour une brêle devant Frau Angela !   Je déprime dans l'château, je regrette la Corrèze, J'en chiale... [Lire la suite]