12 mars 2013

Petit lexique moderne ou comment appeler un chat un animal de compagnie!

À l’époque victorienne, on ne pouvait pas parler de pantalons en présence d’une femme.

Aujourd’hui, il n’est pas bon de dire certaines choses en présence de l’opinion publique :

------------------------------

 

- le capitalisme arbore le doux nom artistique d’économie de marché :

- l’impérialisme économique s’appelle pudiquement la mondialisation ;

- les victimes de l’impérialisme s’appellentles pays en voie de développement,

- ce qui revient à appeler enfants ceux qui sont de petite taille ;

- l’opportunisme s’appelle pragmatisme ;

- la trahison s’appelle réalisme ;

- la personne mise en examen s'il est un ami ou allié on demande la présomption et on doit attendre que la justice fasse son travail, o demande l'indépendance de la justice! Si c'est un adversaire ou si l'on veut calmer l'opinion on réclame une sentence exemplaire;

- quand un voyou de banlieue vole un scooter (1500 €) il est présenté en comparution immédiate suite à un flagrant délit, il peut être emprisonné le jour même! On parle alors de racaille!

Quand il s'agit d'une personnalité de la politique ou de l'économie le procureur demande des compléments d'enquête, perquisitions, les avocats dénichent des vices de forme, secret d'état, s'il y a jugement, il y aura appels, c'est ainsi que les affaires du Pakistan, des frégates de Taiwan (plusieurs milliards d'€) ou le pseudo suicide de Boulin ne sont toujours pas élucidées dix ou vingt ans plus tard! On parle alors d'affaires politico-économiques!

"Selon que vous serez riche ou miséreux les jugements de Cour vous rendront blancs ou noirs!" La Fontaine.

- La corruption est appelée mesure destinée à fluidifier les relations entre partenaires! (caisse noire des patrons de la métallurgie!)

- les pauvres s’appellent des démunis, des défavorisés, ou des personnes aux faibles ressources ;

- les chômeurs s'appellent des demandeurs d'emploi;

- les salariés qui n'arrivent plus à payer leurs loyers ou à se nourrir sont des travailleurs pauvres avant de devenir des Sans domicile fixe (SDF);

- les immigrès que- pour une part- les employeurs peu scrupuleux sont allés chercher sont des sans papiers!

- L’exclusion des enfants pauvres du système éducatif est connu sous le nom d’absentéisme scolaire ;

- le droit du patron à licencier les ouvriers sans indemnisation ni explication s’appelle la flexibilisation du marché du travail ;

- les jaunes qui travaillent pendant les grèves sont les salariés qui demandent le respect du droit du travail pour tous;

- les voyageurs empêchés de rentrer chez eux par des grèves ou accidents de voyageurs sont pris en otage, ce qui revient à dire que les syndicalistes sont des preneurs d'otages!

- les mêmes syndicalistes qui occupent les usines en grève ou interviennent dans les bureaux des cadres sont des casseurs, alors que les vrais casseurs sont ceux qui ferment les usines et/ou déocalisent dans les pays à faible coût de maind'oeuvre;

- les pays où les salariés sont très peu payés ou pas du tout sont appelés pays à bas-coût (low coast), mêmes appelleations pour les compagnies aériennes qui sous payent leurs salariés appelées compagnies low coast (Easy jet, Ryannair, etc..)

- le coût du travail est trop élevé en France signifie qu'il faut baisser les salaires, augmenter les cotisations salariales , baisser les cotisations patronales, allonger les durées de cotisation....

- la protection sociale, les acquis sociaux, la sécurité sociale, l'asistance publique, les indemnités journalières en cas de maladie deviennent des mesures provoquant l'assistanat des français, contrairement aux autres salariés des pays qui n'en bénéficient pas!

- les casseurs - souvent aux ordres de la police- qui fracturent les vitrines des magasins ou même les pillent au nez des CRS à la fin des manifestations , sont des fauteurs de trouble, ou des éléments incontrôlés!

- le langage officiel reconnaît les droits des femmes parmi les droits des minorités, comme si la moitié masculine de l’humanité était une majorité ;

- au lieu d’une dictature militaire on dit un processus de transition vers la démocratie ;

- la torture s’appelle avertissement illégal, ou encore pression physique et psychologique ;

- quand les voleurs sont de bonne famille, ce ne sont pas des voleurs, mais des cleptomanes ;

- le pillage des deniers publics par les politiciens corrompus porte le nom d’enrichissement illicite ;

- on appelle accidents les crimes que commettent les automobilistes ;

- pour dire aveugle on dit non-voyant ;

- un noir est un homme de couleur ;

-quand on dit longue et douloureuse maladie, on doit lire cancer ou sida ;

- une douleur soudaine veut dire un infarctus ;

- on ne dit jamais mort, mais disparition physique ;

- Ils ne sont pas morts non plus les êtres humains anéantis dans des opérations militaires : les morts dans des batailles sont en petit nombre, et les civils qui étaient là sans y prendre part, sont des dommages collatéraux ;

- un rebelle ou terroriste est celui qui s'oppose aux occupations ou annexions (les résistants en 40-45, Fidel Castro, Che Guevarra à Cuba et en Afrique, Yasser Arafat en Palestine, Mandela en Afrique du Sud, les Fellaghas en Algérie,..) il devient fréquentable quand il est reconnu ou élu par son peuple, alors il est un martyr de la révolution, un Président en exercice, un libérateur, une personnalité représentative,...)

- en 1995, au moment des explosions nucléaires françaises dans le Pacifique Sud, l’ambassadeur de France en Nouvelle Zélande a déclaré : "Ça ne me plait pas ce mot de bombe. Ce ne sont pas des bombes. Ce sont des engins qui explosent." ;

- des bandes qui assassinent les gens en Colombie, avec la protection des militaires, s’appellent Vivre Ensemble.

- Dignité était le nom d’un des camps de concentration de la dictature chilienne et Liberté celui de la plus grande prison de la dictature uruguayenne ; il s’appelait Paix et Justice, le groupe paramilitaire qui, en 1997, a criblé de balles le dos de quarante cinq paysans, presque tous des femmes et des enfants, pendant qu’ils priaient dans une église du village d’Acteal, au Chiapas.

- Les nazis arboraient le titre "Arbeit macht frei !" (le travail rend libre!) au fronton de l'entrée des camps de concentration.

----------------------------------                         

les mots.........selon que vous serez patrons ou salariés.... 

 

 

 


Commentaires sur Petit lexique moderne ou comment appeler un chat un animal de compagnie!

    Coucou Michel
    Et bien j'en apprends, car j'ignoirais qu'à l’époque victorienne, on ne pouvait pas parler de pantalons en présence d’une femme ! Beaucoup de mots en argot traduit "en français" sont très logiques : bombes ou engins qui explosent hélas çà donne le même résultat.....et çà fait peur !!!!! longue et douloureuse maladie effectivement quand on en parlait on pensait cancer mais maintenant il faut rajouter le sida !!!!!!!!
    J'en ai appris ce soir grâce à toi...chat alors !!!! Beau dimanche et bisous Michel
    PS : Merci pour ton gentil commentaire.

    Posté par Ile de Francoise, 02 mars 2013 à 19:18 | | Répondre
  • Houps j'ai oublié que tu modérais tes coms, et je n'ai pas pensé à me relire avant de publier, j'espère que je n'ai pas fait trop de fautes, car ce soir mes yeux font des siennes, rien de grave mais yeux fatigués. Bisous

    Posté par Ile de Francoise, 02 mars 2013 à 19:19 | | Répondre
Nouveau commentaire