29 janvier 2013

Cyrano de Bergerac: Acte I scène IV Tirade du nez en argot (essai de traduction en prose)

Cyrano-Sofia-Affiche

Cyrano Acte I scène IV :

 

Ah! balpeau! c'est minus, on t'dirait à oualpé de la carafe ! Avec plus de jactance dans la soupente, voilà ce qt'aurais pu vanner: allonges tes portugaises, mates com'j'aspine:

- Cassant la baraque; "Mézigue, mecton, si mon blair était comac, j'm'le surinerais à la lame de la veuve!"

- Flatte poteau:"Y doit servir le navigo quand tu vidanges ton godet!" Pour picoler, tires sur l'élastique!"

- Reluqueur:  "c'tun mirliton!...c'tune lance !...c'tun braczir! Qu'est ce que je baragouine: un braczir, c't'un lance patates, un bazooka de 75!"

- Mateur:"Qu'esce tu fous avec ce bénitier en sifflet de deux ronds? A scribouiller, mister, ou de planque de figaro pour son coupe- tifs à bergères!"

- Marlou: "Engantes-tu grave les piafs à leur bricoler un tapecul pour leurs guiboles?" 

- Froussard: "Quand, mecton, tu tires une taffe, la fumaga elle sort de ton tarbouif sans qu'un quidam dégaine sa menteuse et cafte aux pompelards!"

- Filochard: "Ta tronche plombée par le tuyau, va t'faire bouffer le gazon!"

- Cajoleux: "tu t'artignolles un cache-misère pour le planquer du cagnard, ou il va virer au rouquignole!"

- Vicelard: "Le bestiau , messire, est si zarbi qu'on a jamais reluqué un  braquemard avec autant d'viande que d'osselets!"

- Porte Flingue: "Quoi, seigneur, ce jacquemart est braqué pour planter un galurin, ça force la décoiffe!"

- Flagorneur:" L'zef peut pas, sur ton pif mahousse, te filer le rhino en toutim, à part le soufflant du Père pastagua près de la grande bleue!

- Fouetteur: "Quand le raisiné dévale , on dirait la grande baille rouquine!" 

- Cireur de pompes:"Pour un renifleur de boulevard, c'est un chouette porte-drapeau!"

- Joueur de pipeau:"C'est une barcasse mataf, on y monte à combien?"

- Gadejo;"C'te baraque est à reluquer?"

- Lèche bottes:"Chapeau Tézig, pas besoin de blaze, on te loge illico dans ta taule!"

- Péquenaud:"Hé, parigot! C'est-y un tarin, c'te manche de pioche?"

- Bidasse:"Pointez avec les arpions des kroumirs!'

- Fine mouche:"On te l'affiche à la baraque à flambeurs, ce sera le top!"

Enfin, comme le scribouillard en chialant: "C'est ça le tromblon qui a bouzillé le portrait de ce demi-sel, Il n'en est pas fiérot le matou!"

Voilà c'que t'aurais pu dégloser, si t'avais d'la jugeote dans le cigare, et si t'avais bouquiné les vioques! Mais ton ciboulot c'est le boulevard des allongés après la Bérézina, c'est du pâté de foie qu't'as dans le carafon! Ton matricule c'est : ducon premier prince des ringards !

Même s'y te restait un mégot de cervelas pour gamberger une ritournelle, t'es triquart pour pointer le quart de la moitié du fifrelin d'une, car je les embringue pour mézigue,  je tchatche, mais t'es pas assez renard pour me refourguer mes bobards!

 

 

 

 

Posté par ami entends tu à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Cyrano de Bergerac: Acte I scène IV Tirade du nez en argot (essai de traduction en prose)

Nouveau commentaire